Jour 2

Ce matin le réveil fut rude ou décalé pour pas mal de nos 4e. Rude après une nuit presque blanche à papoter, chuchoter, piailler grisé par l’adrénaline du voyage. Décalé pour ceux qui n’ont pas entendu ou su faire le changement d’heure avant de mettre leur réveil et qui se sont donc levés à 5h30 heure française, soit 4h30 heure anglaise. Et bien sûr, mention spéciale à ceux qui ont eu l’idée de cumuler les deux situations.

Bref à 6h le petit déjeuner A VOLONTÉ est servi (oui les majuscules illustre le cerveau des ados devant un buffet), et puis un tour dans les cabines pour ne rien oublier (?!?) avant de débarquer en Angleterre une bonne fois pour toutes.

A 8h30 et une douane plus tard tout le monde est sur le port. Mais toujours avec un seul car. Malgré la bonne volonté des chauffeurs, le nouveau car 2 n’est pas encore là. Et donc encore une fois, une adaptation nécessaire et rapide pour lancer la journée.

 

Résumons encore :

– Le car 1 part à York la destination du midi comme si de rien n’était.
– Le pédibus 2 marche un peu (idéal pour éliminer les deux buffets du ferry) sous le beau temps pour atteindre un parc.
– Le car 1 jette les élèves et file rechercher ceux du car 2 pour les emmener à York.
– le nouveau car 2 charge les élèves et tout le monde part souos la grisaille qui s’est installée vers l’Ecosse.

(im)patients

Les élèves du car 2 ont été d’une patience remarquable. En effet, ils ont passé leur matinée dans un parc à jouer, discuter, lire, faire du sport sans jamais se plaindre. Certes ils ont crevé un ballon de volley, paumé un frisbee, bu 42 litres d’eau achetés à l’épicerie du coin, mais ils n’ont jamais râlé.


Cette expérience me permet d’ailleurs de refaire un point sur ce billet. Je vous rappelle que je dois gérer le car 2 (et il y a de quoi faire) tout en composant avec une connexion au mieux fluctuante de mon réseau de téléphonie pour mettre en réseau mon ordinateur afin de mettre à jour ce site.
En pensant à manger.
Et dormir.
Et prendre quelques minutes pour lever les yeux.

Donc je peux comprendre votre envie d’information, mais merci de ne pas vous « plaindre » trop vite du rythme. BREF.

(Im)prévus

Pour le car 1, tout se déroule comme prévu avec York sous e soleil, visite de la ville, des boutiques, des monuments et de la cathédrale. Une belle journée. Le car 2 n’a pas vraiment pu profiter de Y’ork, mais c’est tous ensemble que nous fonçons rejoindre les familles.

Vers 19h30, nous voilà sur le parking à décharger les valises. Les ados regardent à travers la vitre la tête des gens qui attendent, leur modèle de voiture, et font des paris sur leur futur hôte. Les cars se vident… mais pas totalement.

L’agent local n’a pas réussi à trouver autant de place qu’il nous l’avait dit, et certains se retrouvent sans famille (dont 6 profs). Adaptation?

Nos chauffeurs étant logés à l’hôtel, nous débarquons en petite troupe pour prendre des chambres. Un diner au restaurant plus tard, il est temps de se coucher. La journée a été longue et étonnante, mais même si demain c’est loin, il faut maintenant se reposer. Demain le réveil sonne à 6h30 (heure anglaise).